chialage

Règle no 1 : Pas de chialage!

On me complimente souvent sur ma relation avec ma fille.

krystal

On me fait des compliments du genre : « J’aimerais ça avoir un père comme toi. » Ce genre de commentaire vaut beaucoup plus pour moi que les commentaires qu’on me fait sur n’importe quel des médaillés olympiques ou détenteurs de records mondiaux que j’ai déjà entraînés.

Les gens me demandent souvent « Qu’est-ce que tu penses que tu as fais de spécial? Elle est tellement autonome et déterminée ». L’une des choses que j’ai faites c’est de lui enseigner la règle n 1 quand elle était très jeune : pas de chialage. Dès l’âge deux ans, elle était capable de le répéter. Si elle se plaignait de quelque chose, je lui demandais de me répéter la règle no 1. Aussi peu que huit semaines après l’avoir appris, c’était clair pour elle pour le reste de sa vie qu’elle était responsable de ses actions et de son attitude. L’un de mes livres favoris,  The Compassionate Samurai, écrit par Brian Klemmer, renforce constamment ce principe.

Par contre, cette règle n’est pas assez répandue ou mise en application. Je suis vraiment étonné de la quantité de chialage qu’on voit sur les médias sociaux. Voici un commentaire stupide typique :

« Et la génétique alors? C’est toujours les gros gars qui ont des gros bras. »

Rien que des conneries!

Que vous demandiez à Paul Carter, Boyer Coe, Nick Mitchell, Charles Glass, ou à n’importe quel gars qui était maigrichon quand il était jeune et qui a développé des gros bras PLUS TARD, ils s’entendront pour dire une chose : la plus grande différence entre les maigrichons et les gros bras, ce n’est pas le dopage ou la génétique, ce sont les quatre éléments suivants :

1

Les gars qui ont des gros bras avaient des petits bras quand ils étaient jeunes, et ils n’aimaient pas ça.

C’est la raison pour laquelle ils ont développé des gros bras. Ils ont agi en conséquence. Pas de chialage. Rien que du travail. Ils admiraient tous des gars qui avaient des gros bras. Arnold voulait être Reg Park, je voulais remplacer Tarzan quand il prendrait sa retraite. Pas de chialage; Faites ce que vous avez à faire.

Développer des gros bras allait me permettre de remplacer Tarzan quand il serait à la retraite.
Développer des gros bras allait me permettre de remplacer Tarzan quand il serait à la retraite.
2

Les gars qui ont des gros bras sont ceux qui ont le cœur de faire les répétitions que les maigrichons ne sont pas prêts à endurer.

Quand les maigrichons font 8 répétitions avec des charges de 15 RM. Les gros bras font 8 répétitions avec des charges de 7 RM… Pas de chialage. Le présent c’est aujourd’hui. Demain pourrait ne jamais venir. J’ai croisé beaucoup d’athlètes dans ma vie. Les deux plus grosses paires de bras que j’ai jamais vues chez un humain sont celles de Lee Priest et de Robbie Robinson. Devinez ce qu’ils avaient en commun : la capacité de travail.

Pour être franc, ce sont les gars qui réussissaient à faire le plus de travail dans le plus court laps de temps, et avec des charges impressionnantes. Même chose pour Larry Scott. Pas de chialage; trouvez comment Larry Scott se motivait avant ses entraînements. C’est un bijou. Et non, je ne vous donnerai pas le lien, débrouillez-vous et trouvez-le vous même. C’est comme ça que vous en apprécierez la valeur. La volonté de progresser est primordiale.

3

Les gros bras trouvent ce qui fonctionne pour eux.

La méthode la plus efficace est étroitement liée au profil des neurotransmetteurs. J’ai commencé avec des bras ridicules de 9 3/4 pouces pour finalement atteindre 19 5/8 pouces grâce à BEAUCOUP de doublés et de simples. Il m’a fallu 19 ans pour y arriver. Pas mal dans le même style de ce que Brooks Kubik, Roger Estep et Doug Hepburn faisaient pour entraîner leurs biceps. Pas de chialage. Faites des essais jusqu’à ce que vous trouviez votre formule magique. Peut-être que votre muscle brachial antérieur est beaucoup trop faible et petit

Est-ce je suis en train de dire qu’il s’agit de la meilleure façon de développer des gros bras pour tout le monde? Non. Des répétitions élevées fonctionnent très bien pour certaines personnes. Mais pas pour moi. Tout ce que je dis c’est que vous devez trouver ce qui convient le mieux pour vous. Pas de chialage.

C'est Franco Columbu qui m'a inspiré à utiliser des charges lourdes pour faire grossir mes bras.
C’est Franco Columbu qui m’a inspiré à utiliser des charges lourdes pour faire grossir mes bras.
4

Pour chaque pouce de bras que vous voulez développer, vous devez prendre de 12 à 15 livres de masse corporelle.

Alors il faut que vous fassiez aussi des squats, des soulevés de terre, des rameurs et des développés couchés avec des charges adéquates. Toujours pas convaincu? Allez lire l’article Jachère Arm Training. Vous ne réussissez pas à faire grossir vos bras? Peut-être que vous devez faire des arrachés en puissance. Voilà l’une des multiples méthodes peu orthodoxes que vous pouvez utiliser pour augmenter la circonférence et la force de vos biceps. Tous mes amis qui ont de gros bras sont forts dans tous les exercices; je parle de gars comme Christian Thibaudeau et Juan Carlos Simo. –

Comme le dit mon ami et thérapeute Mathieu Boulé : « c’est celui qui n’accomplit rien qui chiale le plus ».

Pas de chialage.

Faites ce que vous avez à faire!

Charles R. Poliquin, entraîneur